18/11/2009

Grand-Place - La première opération alchimique

Après être passé devant la fontaine des trois pucelles, le "cherchant" se dirige vers la Grand-Place par la rue au beurre.

 

rue_au_beurre

 


 

Il passe devant la maison dite " notre dame de la paix " et peut admirer l'enseigne . C'est un rappel pour le profane qui aurait oublié de visiter l'église St-Nicolas et en particulier la chapelle consacrée à Maria Pacis. Son ventre est orné d'un soleil rayonnant symbole de l'or. Deux cornes d'abondance l'entourent. Elles signifient la réussite du Grand-Oeuvre.

 

dame_paix

 


Remarquez les deux rameaux d'acacia à gauche. L'acacia est le symbole solaire de renaissance et d'immortalité. Cet arbustre est fait d'un bois presque imputrescible. Il aurait été utilisé pour la fabrication de l'Arche d'alliance.

acacia_pacis

 


 

La maison suivante est la maison de l'âne. Hélas, l'enseigne a disparu.

maison_ane

 


 

On retrouve la figure de l'âne dans le traité d'alchimie "Della transmutatione metallica" de Giovanni Battista Nazari:

ane_apulee

 


 

L'âne représente le profane qui doit brouter les roses pour se transformer en homme ( livre des métamorphoses d' Apulée ).

Il tourne le dos à la corne d'abondance, car il n'est pas encore initié au grand oeuvre. Notre âne joue de la flûte. Il est insouciant comme les singes qui forment une ronde. Le singe en alchimie symbolise le profane inconscient, l'apprenti sorcier.

Tout le monde se souvient de l'histoire illustrée musicalement par Paul Dukas et du dessin animé réalisé par Walt-Disney. Cette histoire nous rappelle que l'apprenti prend des risques s'il n'est pas suffisamment initié et qu'il veut aller trop vite en l'absence du maître. Dukas s'est lui-même inspiré de la ballade de Goethe - alchimiste s'il en est...( voir archive arte:http://archives.arte.tv/hebdo/archimed/19990330/ftext/suj...)

Je vous invite à écouter tout en continuant notre périple:

http://www.deezer.com/listen-2743462

La symbolique de l'âne se retrouve dans d'autres contes initiatiques. Pinocchio fut transformé en âne pour avoir préféré le pays des jouets à l'école. Or cette marionnette en bois avait à suivre l'enseignement de la fée bleue pour se transformer en petit garçon en chair et en os. L'alchimiste cherche aussi à se transformer et en tant que profane il risque de rester un âne s'il ne persiste pas dans sa quête.

Il n'y a pas si longtemps, l'élève récalcitrant était coiffé d'un bonnet d'âne pour souligner son indiscipline.

Mais l'âne est aussi l'animal compagnon de St-Nicolas ( patron des alchimistes ). Il aide le saint homme à transporter les jouets destinés aux enfants sages.

C'est encore l'âne que l'on retrouve dans la crêche traditionnelle chrétienne. Il aidera la sainte famille lors de l'épisode de la fuite en Egypte et c'est monté sur une ânesse que Jésus fit son entrée à Jérusalem.

Avançons dans notre promenade initiatique:

La maison suivante au numéro 38 est la maison "Sainte Barbe". C'est la patronne de tous les métiers liés au feu. Nous l'avons déjà rencontré dans l'église St Nicolas. L'enseigne est de style moderne:

maison_ste_barbe

 


 

sainte_barbe_38

 


 

Cette enseigne pourrait nous indiquer qu'il est temps d'allumer l'athanor ( four des alchimistes ).

 

La maison du chêne et la maison du petit renard sont sous le même toit:

maison_chene_renard


Malheureusement, les enseignes ont disparu.

La symbolique du chêne n'est pas celle qu'on croit. En alchimie, le chêne représente le tonneau dans lequel la matière première est mise à pourrir. Quant-au renard, il symbolise le soufre. Le fait que ces deux maisons partagent le même toit peut laisser à penser qu'il faut mélanger le soufre à la matière première fermentée.  

 

A suivre...