12/11/2009

L'alchimie et la science moderne

Les scientifiques contemporains considèrent l'alchimie comme une pratique révolue empreinte d'ésotérisme. Il est vrai qu'aucun laboratoire digne de ce nom n'oserait se lancer dans une expérience de transmutation des métaux en suivant les recettes des grimoires laissés par les alchimistes.

Pourtant les astrophysiciens savent que la transmutation est un phénomène banal dans notre univers.

Certaines étoiles, comme notre soleil, sont de véritables fours alchimiques transmutant par fusion l' hydrogène en hélium. De même, les supernovas ont créées l'ensemble de tous les éléments chimiques qui existent dans notre univers.

Le carbone, l'oxygène et tous les éléments qui constituent les briques de nos cellules ont un jour été fabriqués dans une supernova. Notre corps est par conséquent constitué de poussières d'étoiles.

Ces transmutations effectuées dans le cosmos ne peuvent se réaliser qu'à des températures avoisinant les millions de degrés. Les chocs entre les noyaux des atomes doivent être d'une violence extrême pour que les protons et les neutrons se recombinent et donnent naissance à un nouvel élément chimique. Il est donc théoriquement impossible d'effectuer une transmutation dans un four alchimique.

Les alchimistes auraient-il trouvé un moyen d'effectuer une fusion à froid?

En chimie traditionnelle, il existe des catalyseurs qui autorisent des réactions à une température inférieure à celle qui est requise normalement. Notre corps utilise des enzymes pour dissocier chimiquement la nourriture afin que les éléments nutritifs soient extraits à la température interne de notre corps. Mais ces réactions n'affectent pas le noyau des atomes et sont purement chimiques. La transmutation est plutôt du domaine de la physique nucléaire.

Officiellement, le premier scientifique a avoir réussi une transmutation est Ernest Rutherford. Il constata que les rayons alpha du radium étaient capables de transmuter de l'azote en oxygène. En 1919, cette expérience fit grand bruit car elle prouvait que la transmutation était possible.

Aujourd'hui la fusion froide est prise au sérieux par un nombre croissant de scientifiques. A titre d'exemple, voyez le rapport suivant d'une conférence tenue au Japon en 2005:

http://www.jeanpaulbiberian.net/iccf12.htm

A suivre

Commentaires

j'ai la scienc

Écrit par : ELIE MARIE RENE | 11/01/2013

Les commentaires sont fermés.