02/08/2009

La légende de Notre Dame du Sablon - deuxième partie

En visitant le musée d'art et d'histoire, j'ai retrouvé une tapisserie qui illustre la légende de la vierge à la barque ( pour l'histoire voir première partie dans un article précédent ).

C'est en 1516 que François de Tour et Tassis commanda 4 tapisseries sur le thême de la légende. Les cartons furent réalisés par Bernard Van Orley.

P1000643

 


 

Comme c'était l'usage à l'époque, le commanditaire en profita pour se mettre en scène dans les trois épisodes de l'histoire. On le voit agenouillé et tendant un message à chaque fois au personnage le plus important du volet. ( cliquer sur l'image pour une vue détaillée )

Il est vrai que la famille de Tour et Tassis était l'une des plus puissances de Bruxelles. Elle tenait sa fortune de l'exploitation de la première poste internationnale.

Le volet de gauche illustre l'arrivée de Béatrice Soetkens portant le précieux objet dérobé dans une église d'Anvers. Elle est accueillie par le duc de Brabant ( probablement Jean III ) et les plus grands notables de la ville. Remarquez qu'il porte le collier de l'ordre de la toison d'or.

P1000646

 


 

Au centre une procession conduit la Vierge vers l'église du Sablon. Cet évènement est à l'origine de l'Ommegang qui commença en 1359.

P1000643middle


Le volet de droite montre l'intérieur de l'église ainsi que l'autel dédié à la Vierge. La gente dame au premier plan est peut-être Jeanne de Brabant fille de Jean III.

P1000645

Commentaires

la brave dame à l'autel est tout simplement marguerite d'Autriche, la gouvernante des pays-bas jusqu'en 1530. Parfaitement semblable à ses autres portraits d'époque. derrière elle, on reconnait d'ailleurs l'archiduc Ferdinand.

Écrit par : haha | 17/09/2009

et c'est Charles-Quint qui est représenté portant la Vierge : les souverains sont associés au culte pour montrer leur engagement dans la cité de Bruxelles

Écrit par : Lebrun | 12/10/2014

Les commentaires sont fermés.